logo2L’Ecole et le Collège Saint Mauront sont des établissements ouverts à tous, conformément à la volonté de l’Église catholique de mettre à la disposition de tous, ses orientations éducatives. Par leur contribution au service éducatif de la Nation, ils rendent un service d’intérêt général. C’est pourquoi ils sont associés à l’État par contrat, dans le cadre de la loi Debré de 1959.

À Saint-Mauront, chaque élève bénéficie d’un accueil et d’une attention personnels. Cette bienveillance est rendue possible par l’écoute et la prise en compte de la parole. Ce dialogue permet à chacun de trouver sa place, de comprendre l’autre et de progresser.

Pour se construire, l’enfant et le jeune ont besoin d’être accompagnés. L’école et le collège Saint-Mauront leur proposent un espace de vie où ils peuvent acquérir des savoirs, des savoir-faire, des savoir-être et découvrir, petit à petit, leurs potentialités. Ainsi, ils prennent confiance en eux et acquièrent leurs compétences. L’apprentissage nécessite un cadre exigeant qui favorise l’ouverture sur le monde pour une meilleure compréhension des enjeux de l’avenir.

L’épanouissement de l’enfant et du jeune se fonde sur la certitude que les adultes qui l’accompagnent lui font confiance, croient en lui ; par l’expérience de la coopération et de la solidarité, il s’ouvre à l’autre et découvre le sens de l’effort et de l’engagement. Il sait qu’il a droit à l’erreur et que ses efforts sont valorisés.

Dans nos établissements vivent des personnes de religions, d’origines et de cultures différentes : c’est la richesse de Saint-Mauront. Loin des clivages de la société, cette richesse permet le respect des consciences et la rencontre de l’autre différent. Cette hétérogénéité, loin de diviser, renforce les identités, sans les opposer. Les relations prennent appui sur l’altérité, chemin qui ouvre à la fraternité. « On ne reconnaît l’humanité de l’autre, l’autre comme son semblable, comme son frère humain, que si l’œil du cœur a été ouvert dès le plus jeune âge »1.

Dans ce contexte interculturel et interreligieux, la communauté chrétienne vit sa foi et en témoigne ; chacun est appelé à découvrir et à respecter le chemin spirituel de l’autre et ainsi à grandir dans sa propre foi.

« Celui qui n’aime pas ne connaît pas Dieu, car Dieu est amour »2: Ce projet d’éducation propose un éveil à la spiritualité ancrée dans les relations fraternelles ; il apprend à aimer l’autre dans ce qu’il a d’unique.

Ce projet propre à l’école et au collège Saint-Mauront puise sa source dans l’Évangile. Ses propositions éducatives se fondent sur la vision chrétienne de la personne humaine, partagée par tous les établissements catholiques. La dimension sociale de la personne implique que l’Ecole prépare chacun à la vie civique et à l’engagement.

1 Abdennour Bidar, Plaidoyer pour la fraternité, Albin Michel, Paris – 2015

2 La Bible, Première lettre de Saint Jean, Chapitre 4, verset 8